Histoire de la congrégation

Le père Ange le Proust

La congrégation des Soeurs Hospitalières de Saint-Thomas de Villeneuve fut fondée à Lamballe, en Bretagne, en 1661, par le Père Ange Le Proust (1624-1697), religieux augustin, alors prieur du couvent de l'Ave Maria de cette même ville.

« pour s’occuper des pauvres malades, il faut des cœurs et des mains de femmes, toutes données à Dieu et à ses pauvres… »

Devant la détresse des malades du petit Hôtel Dieu, les désordres causés par les vagabonds qui s’y réfugiaient et le délabrement de la chapelle, il cherche le moyen de remédier à cet état déplorable. Cette misère le bouleverse, il faut faire quelque chose… Alors qu’il prie devant le Saint Sacrement, il reçoit « l’illumination intérieure ».

 

 

 

 

Les premières jeunes filles qu’il réunit sont des Tertiaires de Saint Augustin, membres de la Confrérie de la Charité. Tout naturellement, la petite société naissante reçoit la Règle de Saint Augustin et les Constitutions spécifiques à sa mission hospitalière. Entre temps, en 1658, le Pape Alexandre VII canonise l’Évêque espagnol Thomas de Villeneuve. Pour le Père Ange qui l’admire et le prie depuis son noviciat, c’est le modèle qu’il faut donner à la petite famille religieuse qu’il veut fonder.

L’Acte de Fondation est signé le 16 février 1661, entre la ville de Lamballe et la Confrérie de la Charité pour « La plus grande gloire de Dieu et le bien public… sur proposition du Père Ange Le Proust ».

L’installation des trois premières jeunes femmes a lieu, solennellement le 2 mars 1661. Les Sœurs vivront parmi les malheureux, dans l’hôpital même.

Quand le 16 octobre 1697 le Père Ange meurt, la Congrégation compte une vingtaine de communautés.

La voie est tracée, les nouvelles hospitalières seront les pionnières qui ouvrent le chemin à toutes celles dont l’idéal sera le même au cours des siècles :

AIMER ET SERVIR DIEU ET LE PROCHAIN, FAIRE FLEURIR L’HOSPITALITÉ  
AGIR AUPRÈS DE TOUS AVEC TENDRESSE ET CORDIALITÉ